Vous êtes ici : Version française > formations

formations

Modalités

Le doctorant a la possibilité de suivre : des formations proposées par l'Ecole doctorale, des formations proposées par l'UdL (Université de Lyon), des formations proposées par les équipes de recherche.
 

Validation de crédits

Les doctorants doivent valider 180 crédits avant la soutenance de leur thèse, dont 60 crédits pour la rédaction de la thèse.
 

Module obligatoire

Une formation à l'éthique de la recherche et à l'intégrité scientifique est obligatoire pour tous les doctorants.

L'Université de Lyon propose une formation à distance, Ethique de la recherche

Vous pouvez aussi choisir l'une des formations suivantes :
Université de Bordeaux : Intégrité scientifique dans les métiers de la recherche
Sorbonne Université : La science ouverte : une nouvelle séquence sur l’intégrité scientifique
Paris Saclay : Ethics & Stics


 

Dispense de formation

Les doctorants ont la possibilité de demander une dispense de formation en adressant leur demande accompagnée des justificatifs (attestation d'employeur, contrat de travail) dans le cas suivants :

  •  activité professionnelle juridique CDI à temps complet : validation complète des crédits par acquis professionnels.
  • pour tous les autres cas, une demande motivée sera à adresser à l'École Doctorale et relèvera de l'appréciation de son directeur.

Comment s’inscrire et valider ses crédits

Vous devez être inscrit au sein de l’Ecole doctorale.

Chaque module fait l’objet d’une communication par mail dans lequel un lien vous permettra de vous inscrire.
Pour les manifestations extérieures (conférences, colloques....) à l’Ecole doctorale, vous devez faire remplir cette attestation de présence et la déposer dans votre espace Adum.


Liste des activités et formations donnant lieu à la validation de crédits


FORMATIONS PROPOSEES PAR L'ECOLE DOCTORALE

Méthodologie de l'enseignement - 4 crédits
droit public
droit privé
histoire du droit

Méthodologie de la recherche - 6 crédits
Concours universitaires (maîtrise de conf., voies d'accès au professorat) - 3 crédits
Préparation chercheur CNRS (1 année sur 2) - 3 crédits

SEMINAIRES - 15 crédits
Sources du droit
Droit et économie
Sociologie du droit
Culture juridique (1 année sur 2)

FORMATIONS PROPOSÉES PAR LES ÉQUIPES DE RECHERCHE

Colloques, conférences < à 3h : 3
Colloques, conférences > à 4h : 4

FORMATIONS PROPOSÉES PAR L'UDL

Sous réserve de l'appréciation de l'ED au regard de la pertinence du justificatif.
L'Université de Lyon met en place des formations transversales dans plusieurs domaines (consultables sur le site de la COMUE).
Formations < ou = à 3 heures : 3
Formations > ou = à 4 heures : 4
Formations > ou = à 15 heures : 10
Catalogue de formation de l'UDL

AUTRES ACTIVITÉS DU DOCTORANT DONNANT LIEU À DES CRÉDITS

Enseignement dans un établissement public habilité à délivrer les diplômes nationaux

Merci de demander au service des ressources humaines une attestation indiquant le nombre d'heures effectuées.

Enseignement de 12h à 60h : 5
Enseignement entre 61h et 95h : 10
Enseignement supérieur ou égal à 96h : 20

Publications

Article retenu dans une revue, participation à un ouvrage collectif : 15

Communications

Communication scientifique : 15
Communication : vulgarisation, actualité : 10

Autres activités

Participation à un colloque, une conférence hors équipe de recherche : 2
Participation à un contrat de recherche ou à une étude : 8
Participation à une leçon de 24h : 2
Participation à l'organisation de manifestations scientifiques : 4
Permanences dans un centre ou une bibliothèque : 3
Stage : 2
Participation à l'organisation ou à l'encadrement de concours organisés au sein de l'université (ex. Habeas Corpus) : 2


Programme 2023-2024

  • 06 DEC 19 DEC
    Formation doctorale « Chargé de travaux dirigés en droit public »Cette formation (6 heures) a pour objectif d’aider les doctorants, jeunes ou futurs chargés de travaux dirigés, à préparer et à animer leurs séances de travaux dirigés en droit public. La formation portera d’abord sur la réalisation des fiches de travaux dirigés (choisir des thèmes, des documents, concevoir des exercices, imaginer des cas pratiques, etc.). Seront ensuite abordées les questions de l’évaluation et des modalités de notation: comment faire travailler les étudiants, les faire participer à l’oral, les noter? Enfin et surtout, il sera plus largement question de pédagogie: comment capter l’attention des étudiants ? Comment les intéresser à la matière et les faire progresser ? Comment leur faire comprendre et assimiler la méthodologie du cas pratique, de la dissertation et du commentaire d’arrêt en droit public ?
  • 13 DEC 14 DEC
    Cette formation expose non seulement les règles formelles et de structure que doit respecter toute thèse, mais étudie également en quoi consiste un travail de recherche en droit et la méthode qui doit en guider la réalisation.
  • 11 JAN 18 JAN
    Cette formation vise à revoir avec les doctorants, chargés de travaux dirigés en histoire du droit, les bases des exercices fondamentaux dont ils vont devoir enseigner la méthodologie aux étudiants de première année. Cette formation, essentiellement consacrée à l'exercice du commentaire de texte, apportera un soin particulier à relever l'intérêt méthodologique de l'approche contextuelle et les qualités rédactionnelles propres à ce type d'épreuve. Plus généralement, cette formation s'attachera également à cultiver les qualités pédagogiques et interactives d'une séance de TD en histoire du droit.
  • 17 JAN 19 JAN
  • 11 MAR
    Droit privé, Droit public et histoire du droit
  • 15 OCT
    Dans un contexte mondial et européen où l'économie domine les rapports entre les États, les entreprises, voire les individus, le juriste ne peut comprendre l'évolution des normes sans maîtriser le contexte économique et le contenu de la pensée économique orthodoxe qui domine les politiques occidentales. La finalité du séminaire est triple : comprendre les motifs de la prégnance de l'économie sur les politiques publiques et par voie de conséquences la production normative (aspects historiques et d'économie politique) ; tenter d'envisager l'interdisciplinarité entre sciences juridiques et économiques et les limites du dialogue entre les discours du (et sur le) droit et de (et sur) l'économie ; aborder une illustration concrète de l'interaction entre droit et économie avec la théorie des jeux et le droit de la concurrence.